Les 3 points clés pour bien choisir votre surjeteuse

Contrairement aux idées perçues, la couture est un travail assez délicat. En effet, elle nécessite un certain doigté et une extrême précision pour obtenir de bons résultats. Pour plus de facilité dans le travail, il vaut mieux utiliser des machines comme les surjeteuses. Cependant, n’oubliez pas de faire le bon choix pour ne pas le regretter ultérieurement. Aujourd’hui, nous allons voir les critères à prendre en compte à l’achat de cet appareil.

overlock

Les points de surjet

Quand vous êtes décidé à acheter une surjeteuse, la première chose à voir est le type de points de surjet. Il s’agit tout simplement des possibilités de points à faire sur un ou plusieurs tissus.

Tout d’abord, une machine peut effectuer un point de surjet avec 2 à 3 fils ou directement à 4 fils. Avec un point de surjet à 3 fils, le surfilage des bords se fait sans rattacher les tissus assemblés.

Un point d’assemblage à 4 fils est aussi appelé « overlock ». Il s’agit d’améliorer les tâches effectuées avec un surjet à 3 fils.

En effet, vous réalisez le surfilage des bords tout en assemblant les tissus en même temps. Compte tenu du gain de temps obtenu, l’overlock est le point le plus utilisé sur une surjeteuse.

Ensuite, on a le point flatlock qui est un assemblage à plat de deux tissus. Vous ne pouvez effectuer ce genre de point qu’avec une surjeteuse qui dispose d’un couteau désactivable. De plus, le point flatlock n’est utilisé qu’à des fins décoratives.

Le dernier point à faire avec une surjeteuse est l’ourlet roulotté ou ourlet roulé. C’est une opération assez économe du fait du peu de tissu que vous utilisez.

Effectivement, 1 centimètre de tissu est déjà assez suffisant pour réaliser un ourlet roulé. Il s’agit donc d’une finition des bords des tissus extrêmement fins. En plus d’être simple à réaliser, l’ourlet roulotté est aussi très esthétique.

surjeteuse

La simplicité d’utilisation

La praticité de la surjeteuse est également l’un des points fondamentaux à voir avant d’en acheter. Effectivement, il faut s’assurer que le modèle choisi soit simple à utiliser.

On parle du démarrage d’une part. Et d’autre part, il faut aussi que les réglages soient faciles à effectuer si le besoin se fait ressentir.

D’abord, si vous êtes un débutant en matière de couture, un guide d’utilisation serait vraiment très pratique. D’ailleurs, certains modèles de surjeteuses sont livrés avec un DVD en plus.

Ces accessoires sont d’une aide précieuse pour l’utilisateur, car ils permettent d’apprendre rapidement et de limiter les risques d’accident.

Il faut aussi penser au couteau de la surjeteuse. Il est préférable qu’il soit doté d’une option de désactivation pour qu’il ne gêne pas dans certaines opérations. On parle entre autres de la réalisation du flatlock.

Puis, l’enfilage du fil d’une surjeteuse devrait être facilité. En effet, comme il s’agit de l’opération la plus délicate à réaliser sur une surjeteuse, il vaut mieux être prudent. Les modèles à air sont les plus adaptés étant donné que l’enfilage est automatique.

surjeteuse

Le prix

Comme pour tout produit de consommation, vous ne devez pas négliger un facteur avant de procéder à un achat. Il s’agit du prix.

Quand on parle d’une surjeteuse pas chère, on estime son prix à environ 100 euros. En dessous de ce montant, il est certain que la qualité de l’appareil laissera à désirer.

Pour obtenir une bonne surjeteuse, vous pouvez préparer un budget allant de 200 à 1000 euros. Ceci étant pour avoir de la marge.

Toutefois, il faut savoir que plus le prix élevé, plus la qualité sera bonne. Il ne faut donc pas hésiter à acheter une machine un peu plus cher. Surtout si vous savez qu’elle représentera un bon investissement à long terme.

Cet article appartient à la catégorie Non classé.

Les avis sont actuellement fermés